Notre magazine deux roues, motos, 50 cc, scooter et mob DECOUVREZ NOTRE BLOG

Casques moto et scooter pour homme et femme

2 produits
Supprimer tous les filtres Nos offres : Tous les bons plans Nos offres : Promotions

Le casque moto est un équipement de sécurité obligatoire à deux-roues et doit être impérativement homologué CE ou CE/DOT. Il existe plusieurs types de casques (intégral, jet, modulable, cross) et même s'ils peuvent tous être utilisés sur route, il convient de choisir un modèle adapté à vos besoins, notamment en termes d'esthétique. Découvrez ci-dessous tous nos casques moto et leurs accessoires, issus des meilleures marques.

Comment bien choisir son casque de moto ?

Le casque moto est un équipement de sécurité obligatoire à deux-roues et doit être impérativement homologué CE ou CE/DOT. Il existe plusieurs types de casques moto (intégral, jet, modulable, moto cross,...) et même s'ils peuvent tous être utilisés sur route, il convient de choisir pour chaque motard un modèle adapté à ses besoins, notamment en termes d'esthétique. Côté hygiène et entretien, on aura tendance à choisir un casque avec un intérieur démontable et lavable. Il existe des casques à tous les prix et pour toutes les bourses, à vous de déterminer en fonction de vos besoins et de votre usage le prix qui vous souhaiterez consacrer à cet achat. 

Le casque intégral : la meilleure des sécurités sur route

En soi, le casque intégral constitue la meilleure des protections. Beaucoup de motards aguerris iront même jusqu'à dire qu'il ne devrait pas exister d'autres types de casques. Il est vrai que, par définition, le casque moto intégral protège totalement la tête et le visage. Il est doté d'un écran solaire transparent (obligatoire lors de l'achat) ou fumé, souvent anti-rayures et pare-soleil, qui fait office de véritable barrière contre les poussières et insectes. L'intérieur du casque est constitué de mousses nécessaires pour un bon maintien et qui sont la plupart du temps démontables et lavables. Certains ont également un emplacement prévu pour un intercom bluetooth de marques réputées comme Sena. Même s'ils ont tous passé les tests de l'homologation, il existe des différences entre les modèles d'intégraux. Les casques moto d’entrée de gamme sont généralement fabriqués en polycarbonate, on en trouve à tous les prix, à partir d'une cinquantaine d'euros; tandis que les casques plus haut de gamme sont en fibre de verre ou en carbone. Côté fermeture, on trouvera des casques équipés de boucles double d avec une lanière que l'on passe dans les boucles et arrêtée par un bouton poussoir ou des fermetures micrométriques qui permette une ouverture / fermeture plus pratique et plus mécanique. 

En termes de sécurité, la différence se joue surtout en fonction de la vitesse à laquelle roule le pilote. Il est évident que les pilotes de course exigent un niveau de protection plus élevé, notamment grâce à une boucle double d. En effet, cette boucle à double anneaux certes plus compliquée à prendre en main pour les motards novices, fonctionne en faisant passer la sangle dans les deux anneaux puis en la faisant repasser dans le premier assurant ainsi un ajustement et serrage serré optimal.

Ainsi, le choix de son intégral passe avant tout par la définition de ses besoins (aérodynamisme, vitesse, types de voie empruntés, fréquence d’utilisation, confort …). Par ailleurs, on peut constater des disparités en termes de confort. L’isolation phonique et thermique peut être par exemple moins importante sur une entrée de gamme, mais une fois de plus, cela dépend de l’utilisation et de votre style de conduite. Il n’est en effet pas indispensable de rouler avec un casque très bien isolé si on fait simplement un peu de route de campagne uniquement en demi-saison, mais sachez que ce sont les casques qui offrent la meilleure protection contre le froid. La plupart des modèles proposent un intérieur avec des mousses démontables et lavables pour une meilleure hygiène. A noter enfin que les casques intégraux peuvent également être utilisés en tant que casques trail.

Le casque jet : idéal pour les motards et scootéristes urbains

Les scootéristes urbains sont friands de casque jet. Légers et compacts, ils sont parfaits pour se rendre au travail car ils peuvent être facilement rangés et transportés, le confort est essentiel pour ce type de casque moto. En ville ou à basse vitesse, il faut avouer qu’il est agréable de rouler sans écran et sans mentonnière, malgré l'absence de pinlock anti buée. C’est une sensation de liberté assez grisante. Pour autant, il est important de garder à l’esprit que c’est un casque moto jet qui n’est pas destiné aux trajets sur route et à grande vitesse. En cas de chute, il ne protège pas le visage ni le menton, ce qui peut avoir des conséquences importantes en cas de choc. Les casques jet se déclinent aujourd'hui en des dizaines de variétés, du casque vintage chez Vespa au casque multicolore en passant par les jet plus sportifs, on peut dire que les grandes marques comme Scorpion Exo, HJC, Shark, Shoei, Arai, Airoh ou encore Roof s’en donnent à cœur joie ! Pour les moins téméraires, il existe également des casques jet avec écran de protection et/ou mentonnière amovible.

Le casque modulable : le parfait compromis pour les pilotes « hybrides »

Le modulable, tel qu’il est conçu aujourd'hui peut mettre tout le monde d’accord. S’il avait la réputation d’être lourd et peu pratique à l’époque, il est désormais presque aussi léger qu’un intégral standard. La plupart des modèles sont homologués en tant que jet et intégraux. Les mentonnières se relèvent facilement grâce à un mécanisme de basculement actionné par des clips et engendrent moins de prise au vent. De gros progrès ont été fait en termes de design, finis donc les casques modulables à l'ancienne et place aux modèles sportifs ou vintage ! Il existe également un autre type de casque qui s’apparente au modulable : le casque transformable. La différence se situe au niveau de la mentonnière. Sur un casque moto modulable, celle-ci se relève tandis qu’elle se retire totalement sur le transformable. Attention néanmoins au type d’homologation, qui peut différer selon les modèles (certains seront considérés uniquement comme des jet). A choisir donc selon votre pratique de la moto, et du deux roues de façon générale, à noter également que ce type de casque est plébiscité par les porteurs de lunettes car souvent plus pratiques.

Le casque moto cross : pour les amateurs de sensations fortes

Le casque de motocross, trial ou enduro est une catégorie à part entière. Même s’il est fréquent de les retrouver sur de jeunes pilotes de 50 à boîte, ils possèdent des caractéristiques spécifiques à la pratique du tout-terrain. Ils sont dotés d’une visières assez longue destinée à parer les éclaboussures et à protéger du soleil, d’une mentonnière plus haute, une meilleure protection des cervicales et de nombreux extracteurs d’air. C'est également le cas des casques quad. Certains modèles haut de gamme, notamment chez Bell, bénéficient de la technologie MIPS qui est une révolution en matière d’absorption des chocs. De plus, les casques MX n’ont pas d’écran fixe pour la grande majorité d’entre eux, ils nécessitent alors le port d’un masque cross. Ce sont donc des casques très techniques qui sont avant tout étudiés pour la pratique du tout-terrain. Ils sont généralement de part leur conception, très bien ventilés et offrent un champ de vision élargit par rapport à un casque intégral par exemple.

Quel casque moto enfant choisir pour les pilotes en herbe ?

L’amour pour la moto peut démarrer très jeune, c’est pourquoi les marques proposent des casques moto enfant aussi perfectionnés que ceux des adultes. Parce que leur sécurité est une priorité, tous les modèles proposés sur La Bécanerie sont homologués (norme ECE 22.06) et dotés des éléments de sécurité indispensables. Ils diffèrent bien sûr par leurs lignes et décorations aux couleurs vives (notamment le casque Predator chez Astone ou chez Lazer), ainsi que par leur taille de calotte. En effet, un casque moto femme ou homme de taille XXS pourrait convenir à un jeune adolescent, mais pas à un enfant qui a besoin non seulement d’une calotte interne plus petite, mais aussi d’une coque externe réduite en conséquence. On fera également attention au poids du casque car nos petit(e)s motard(e)s n'ont pas les cervicales qui ont la même capacité à supporter un poids que les adultes. 

Découvrez notre large gamme de casques moto pas cher, dont de nombreux bons plans en promo, et profitez de la livraison gratuite à partir de 89€ d'achats.

Comment choisir la taille de votre casque moto (ou scooter) ?

Pour définir la taille du casque moto à commander, il est essentiel de mesurer votre tour de tête. Pour cela, rien de plus simple, il suffit à l'aide d'un mètre ruban de prendre la mesure au niveau du front à environ 2,5cm au-dessus des sourcils.

Les motards novices ont l'habitude de se tourner vers des casques moto dans lesquels ils se sentent à l'aise et qu'ils peuvent enfiler et retirer en toute simplicité. Pourtant, il est important de se sentir un peu serré au début, le temps que celui-ci s’adapte à notre morphologie.

Lors de l’essai de votre casque, il faut s’assurer qu’il vous serre correctement au niveau du front et des joues. Pour savoir s’il est trop grand, passez un doigt entre la mousse du casque et votre front, vous ne devez pas avoir la possibilité de tourner la tête rapidement pour autant la circulation sanguine doit être préservée. Attention si lorsque vous retirez votre casque, vos oreilles en pâtissent alors il conviendra d’essayer une taille au-dessus.

Pour les motards qui portent des lunettes au quotidien, il est impératif que l’essayage du casque se fassent avec vos lunettes. À noter que certains modèles équipés du système Easyfit permettent d’enfiler les branches avec plus de simplicité.

Quand changer son casque de moto ?

À partir de 3 ans d’utilisation, un casque de moto commence à s’user sans qu’on en ait forcément conscience, c’est comme tout il vieillit de manière naturelle ! De nombreuses variables sont à prendre en compte comme l’exposition au soleil, le froid ou encore la sueur en période estivale sans oublier l’utilisation et les manipulations quotidiennes. Parfois, on peut se permettre de ne changer que certaines pièces comme la visière ou les mousses intérieures. Mais en cas de chute et même si aucun dégât n'est visible, il faudra le remplacer, le moindre choc peut provoquer des dégâts sur la structure du casque et ne plus protéger le pilote. Par ailleurs, les casques possèdent des dates limites d'utilisation, en raison de la présence de matières plastiques qui peuvent s'altérer avec le temps.

1 Filtrer
Panier
FERMER