Préparer sa moto pour l’hiver

De nombreux motards mettent leur monture en hibernation dès que les jours commencent à raccourcir. Ce moment peut être l’occasion d’effectuer quelques réparations ou modifications. Pour ceux qui prévoient une pause longue durée, il est impératif de protéger votre véhicule correctement. Auquel cas, attendez-vous à de mauvaises surprises au printemps : problèmes de corrosion, carburateur endommagé, batterie hors service … Avant de commencer la cure hivernale de votre moto, n’oubliez pas de faire un passage à la pompe pour le faire le plein afin d’éviter que votre réservoir ne rouille.

Préparer ses pneus moto pour l’hiver

 

Avant de mettre en veille votre véhicule, il est nécessaire de gonfler vos pneus voire même de les sur-gonfler légèrement en ajoutant 0,5 bar par rapport aux indications du fabricant. Cela évitera les « plats » et l’usure prématurée des pneus.

La vidange, le nettoyage et le graissage

 

Vidange de l’huile

Pendant que le moteur est encore chaud, il est essentiel de procéder à la vidange de l’huile. L’huile usagée contient en effet des substances agressives qui peuvent endommager les surfaces de contact au sol, les roulements ou encore les pistons. Pour les moteurs à vérins hydrauliques, ces substances peuvent même se résinifier. Cette opération permet également de pouvoir changer son filtre à huile.

Nettoyage et protection de la carrosserie

spray anticorrosion

Une étape importante et bien souvent négligée est le nettoyage de la moto. Un bon nettoyage est essentiel pour pouvoir ensuite appliquer un spray protecteur. Pour l’écran, le réservoir et les couvercles latéraux, un spray à base de cire dure fera l ‘affaire. Pour le moteur, le châssis, l’amortisseur, la fourche et le pot d’échappement, (même lorsqu’ils sont peints), il faut utiliser un spray anticorrosion pour éviter que la rouille ne s’installe.

Le graissage

Le graissage des leviers et des articulations mobiles est indispensable à la fin du nettoyage. De même, il faut terminer la cure anticorrosion en appliquant un peu d’huile moteur dans chaque logement de bougie d’allumage en obstruant le pot échappement avec un chiffon huileux.

Le vidage des cuves

 

Il est maintenant temps de vider les cuves à niveau constant du carburateur. Cette étape est très importante car lorsque l’essence s’évapore dans le carburateur, elle laisse des résidus résineux qui pourraient causer un fonctionnement irrégulier du moteur et des difficultés au démarrage. Pour arrêter l’écoulement de l’essence, il faut penser à mettre le robinet d’essence en position Off. Si le robinet ne permet pas ce genre de réglage, retirez le câble d’alimentation du carburateur et fermez le avec une vis. Pour les motos avec systèmes d’injection sans cuve, ajoutez un additif correspondant à l’essence.

La batterie

 

Chargeur de batterie automatiqueIl est généralement conseillé de démonter la batterie et de la conserver dans un endroit à l’abri du gel, branchée à un chargeur automatique. Pour les batteries à plomb, il s’agit de vérifier le niveau d’acide et de remplir si nécessaire d’eau déminéralisée (et jamais d’acide) jusqu’au marquage maxi.

Avec ces quelques précautions, votre moto devrait passer un hiver serein! Bien sûr, si celle-ci passe l’hiver dehors, elle doit en plus être recouverte d’une housse moto aérée et adaptée . Si vous avez la chance d’avoir un garage, pensez à la lever afin de décharger les roues ou à défaut, il faut les tourner de temps en temps.