Quels gants moto pour quel type de pratique?

Il existe des dizaines de modèles de gants présentant tous des avantages et des inconvénients. La paire de gants idéale existe, à condition qu’elle soit utilisée à bon escient. Les exigences ne sont pas les mêmes sur circuit qu’en ville. Faisons aujourd’hui un point choisir ses gants moto selon chaque pratique.

Je roule sur circuit

C’est parce qu’ils sont indispensables que l’offre de gants de moto est pléthorique. Pour se retrouver dans tant de choix, il faut garder en tête les 2 critères principaux : la protection et l’adaptation aux conditions climatiques dans lesquelles vous allez rouler. À ces critères s’ajoutent le confort, pour pouvoir conduire sans gêne à vitesse élevée. 

La matière, l’étanchéité et la longueur

Bien choisir ses gants de piste, c’est prêter attention à la matière dans laquelle ils sont réalisés. La matière idéale pour des gants de piste est le cuir, très résistant à l’abrasion Les gants doivent aussi posséder une doublure et une membrane. Celles-ci garantissent à vos gants une bonne étanchéité et ventilation. Vos mains seront toujours bien au sec, un confort non-négligeable en compétition! Lorsqu’on pratique le moto sur circuit, mieux vaut choisir une longueur de gants adaptée et avec des manchettes longues ou mi-longues, même pour les gants d’été. Ils doivent également disposer d’un double serrage au niveau des poignets.

Ces gants doivent être certifiés CE EPI (pour équipement de protection individuelle). Et pour toujours plus de protection, vous pouvez vérifier qu’ils rentrent dans un des 3 niveaux de la norme EN 13594:2015. Nous vous conseillons évidemment de choisir une paire de gants niveau 2 KP, soit le niveau le plus élevé. Les gants 2 KP préservent les mains de l’abrasion pendant 8 secondes et possèdent une coque de protection des articulations des doigts.

Les renforts, coques de protection technologies

Les gants de piste possèdent de nombreuses protections. Les renforts visibles se trouvent au-dessus de la main, ils peuvent disposer d’une coque rigide ou un insert en mousse absorbante. Les renforts situés au niveau de la paume et du poignet sont très importants. La protection peut être à nouveau assurée avec un insert en mousse ou de type kevlar. Le pouce quant à lui est très exposé en cas de chute, c’est pourquoi il faut s’assurer qu’il soit bien protégé côté paume. L’auriculaire est protégé par un bridge qui assure un renfort solide voire une jonction avec l’annulaire. Enfin, l’articulation du poignet doit aussi être épaisse, car elle est aussi exposée aux chocs.

Des gants moto racing pas chers, c’est possible?

Si vous faites de la compétition, nous vous recommandons vivement d’acheter une paire de gants de racing de qualité, qui saura allier protection et confort. Tous les modèles présents sur La Bécanerie sont fabriqués avec des matériaux dernière génération qui vous assurent une sécurité accrue. Pour les petits budgets,  nous vous conseillons la marque Ixon, en milieu de gamme Bering et Furygan. Et pour des gants haut de gamme, la marque Alpinestars saura vous satisfaire !

Je pratique la moto trail

Prendre en compte le climat et les conditions de voyage

Il vaut mieux prévoir plusieurs paires de gants afin d’être paré pour n’importe quelle situation. Pour protéger les mains du froid, il vaut mieux utiliser des gants d’hiver. La majorité d’entre eux sont en cuir, parfois allié à du textile pour conserver la souplesse. L’épaisseur de la ouate est importante car elle doit concilier la conservation de la chaleur et la liberté de mouvements. Il est également possible d’opter pour un large gant d’hiver, ce qui permettra de porter des sous-gants pour protéger la peau des températures glaciales.

Le froid a un plus grand impact lors des voyages longue distance tels que les road trip que lors des courts trajets en ville. Au contraire, pour supporter la chaleur, il est préférable d’opter pour des gants aérés. Les gants de mi-saison sont les plus difficiles à choisir car ils doivent proposer un équilibre parfait pour protéger de toutes les conditions : ni trop chauds ni trop ventilés pour résister à toutes les températures, offrir une protection contre les chocs tout en conservant la sensibilité des commandes, laisser la peau respirer tout en étant imperméable…

Cuir ou textile ?

La matière est l’élément le plus important du gant car il est le premier à protéger la peau. Le cuir est connu pour sa grande capacité de résistance. Le cuir de chèvre (qui a peu à peu remplacé le cuir de vachette qui est moins courant aujourd’hui) n’a rien perdu en résistance mais a au contraire gagné en souplesse, permettant d’effectuer des mouvements avec davantage de fluidité. Le textile a lui aussi plusieurs avantages : il allie souplesse et légèreté. De plus, il permet un séchage rapide. Seulement, le textile a un inconvénient : il doit impérativement posséder une doublure de cuir dans la paume pour faire son office de protection.

Les technologies des gants

Les gants doivent posséder des coutures solides ainsi que diverses protections, surtout au niveau de la paume et du poignet, notamment avec des absorbeurs de chocs comme des plaques de carbone ou des plaques de plastiques montés sur de la mousse ou du gel. Il ne faut pas que la protection soit trop rigide au risque de se briser pendant le choc et de causer davantage de dégâts. Bien entendu, les gants conçus pour des exercices de moto plus particuliers ont des caractéristiques plus spécifiques : les gants tout-terrain possèdent une grande souplesse et les gants de conduite de piste sont particulièrement rigide pour protéger des violents chocs risqués à grande vitesse.

Des marques de gants pour le trail

Plusieurs marques sont reconnues pour la qualité des gants qu’elles produisent, telles que Held, Five, Icon. Chacune propose différents produits afin de convenir à tous les besoins. Elles savent que les gants moto ne sont pas de simples accessoires mais un acteur de la conduite.

Tester ses gants avant le départ

Le plus important quand on porte des gants moto est de continuer d’avoir un bon senti des commandes. Même s’il n’est pas possible de les utiliser lors d’un essai sur route, il faut au moins tenir un guidon avec pour vérifier s’ils permettent de manier correctement la moto. Le pouce doit impérativement garder une grande mobilité. Avoir des gants à la taille adéquate permet une plus grande efficacité. Ils doivent s’ajuster à la paume pour ne pas couper la circulation ou risquer de glisser et se serrer au poignet. Après avoir trouvé les gants parfaits, il est enfin possible de partir à l’aventure !

Je roule scooter, en ville

Pourquoi porter des gants lorsqu’on roule en scooter ?

Le scooter peut sembler moins dangereux que la moto, et vous serez peut-être tenté de rouler sans gant. Erreur ! Une simple chute, en ville, à vitesse réduite, peut causer des blessures sévères. Car lorsque vous tombez, vous avez le réflexe de mettre les mains en avant pour amortir la chute. Les gants de scooter sont donc indispensables pour amortir le choc d’une chute et limiter l’abrasion causée par une glissade. Outre la question de la sécurité, le port des gants est aussi utile contre les intempéries, notamment le froid et la pluie.

Quels gants utiliser pour rouler en scooter ?

Les gants de scooter peuvent être conçus en cuir, en textile, ou un mélange des 2. Lorsque vous essayez un gant, vérifiez en premier lieu qu’il soit bien ajusté à la paume de votre main. S’il est trop serré, il coupera votre circulation sanguine. Mais s’il est trop lâche, votre main flottera à l’intérieur. Les gants doivent porter la norme européenne CE. Des gants certifiés CE, c’est la garantie qu’ils ont été testés en laboratoire pour s’assurer de leur résistance à l’abrasion, aux coupures… Avec des gants certifiés CE, vous pouvez rouler en ville en toute assurance ! La sécurité n’est pas le seul critère d’évaluation : il y a aussi le confort. Si vous achetez vos gants de scooter en boutique, prenez le temps de les manipuler pour vérifier leur souplesse. Si vos gants ne sont pas assez souples, ils risquent de vous gêner lorsque vous conduirez. Pour les plus frileux, il est possible d’investir dans des sous-gants pour garder ses mains au chaud. Pour un confort maximal durant toute l’année, nous vous recommandons de posséder plusieurs paires de gants. Été, hiver, printemps… À chaque saison ses températures, et donc sa paire de gants ! Pour l’hiver une paire bien chaude, pour la mi-saison une paire imperméable et pour l’été une paire bien aérée.

Les gants vintage, pour rouler avec style

Vous souhaitez conduire votre scooter en toute sécurité, mais aussi avec classe ? Les gants vintage sont faits pour vous ! Vous pouvez les trouver sur des sites internet dédiés ou généralistes ou dans des boutiques physiques prévues à l’effet. Les gants vintage ajoutent une touche classe et urbaine à un style vestimentaire, c’est une très bonne idée de cadeau à offrir à un amoureux des scooters ! Les gants vintages sont le plus souvent conçus dans du cuir de vachette ou de chèvre : confort et esthétisme garantis ! Il existe de nombreux modèles homologués, qui répondent au besoin de protection, d’étanchéité et d’aération comme mentionnés plus haut.