Monter des clignotants LED sur une moto ou un scooter

Les nouvelles technologies LED ont ouvert de belles perspectives en matière de design et de consommation électrique. Plus légers et plus économiques, les équipement LED offrent des formes minimalistes et variées ainsi qu’une longue durée de vie. Les clignotants LED pour moto ou scooter sont aujourd’hui particulièrement appréciés car ils sont à la fois homologués et plus discrets que leurs prédécesseurs. Petit tour d’horizon sur les techniques de montage !

Vérification de l’homologation

clignotants-rbz-vector-leds-noir

Sur La Bécanerie, la majorité des clignotants sont homologués. Toutefois, il existe des clignotants moto et scooter spécialement conçus pour la compétition, qui eux ne sont pas autorisés sur la route. Nous vous invitons donc à bien vérifier sur la fiche produit que les clignotants sont homologués. Certains clignotants sont autorisés à l’avant de la machine (les modèles portant le numéro 1, 1a, 1b ou 11) tandis que d’autres sont autorisés uniquement à l’arrière (2, 2a, 2b, 12). Selon la directive CE, les clignotants doivent se trouver à une distance minimale de 240mm l’un de l’autre à l’avant et 180mm à l’arrière.

Le montage du relais

Dans le cas où vous souhaitez remplacer le relais, le montage des résistances n’est plus de rigueur. Le relais de clignotants doté du numéro 10033844 fonctionne toujours à la même fréquence, à une charge comprise entre 1 et 30W. Il est impératif de respecter la polarité du relais car un raccordement incorrect endommagerait immédiatement l’électronique et annulant ainsi la garantie du fabricant.

ATTENTION : même si le raccordement correspond à la disposition du relais d’origine, il n’est pas impossible que la polarité soit différente. Il est donc préférable de vérifier la polarité au préalable à l’aide d’une lampe témoin.

La puissance de l’ampoule peut être de 21, 10 ou 18W par clignotant. Il est est préférable d’équiper son relais d’une lampe dont le wattage est le plus correct possible. Pour cela il faut :

– Déterminer la puissance de l’ampoule du clignotant d’origine et la multiplier par 2

– Calculer la puissance d’un des clignotants LED et la multiplier par 2

– Déterminer la différence entre les puissances obtenues et la résistance la plus proche de cette valeur.

Le montage des clignotants

relais-clignotants-12v-23w

1/ Débrancher le câble « moins » de la batterie pour éviter un court-circuit

2/ Démonter le carénage avant et les clignotants d’origine puis visser les nouveaux sans oublier les caches. Attention, les mini clignotants sont généralement équipés d’un filetage M10 X 1,25 et les écrous standards M10X1,5. Si vous en perdez un, il faudra en commander un nouveau pour le remplacer.

3/ Relier les câbles adaptateurs et ceux des clignotants. Il faut se fier au schéma électrique car les clignotants LED ne possèdent pas forcément les mêmes codes couleurs. Remonter ensuite le carénage.

résistance pour relais clignotants4/ Pour les clignotants arrières et les résistances de puissance, démonter la selle et dévissez le carénage arrière puis procéder de la même façon que les clignotants avant.

5/ Monter ensuite les résistances de puissance qui sont déjà raccordées en parallèle. Celles-ci ne possèdent pas de polarité donc le sens importe peu. Les résistances peuvent s’intercaler au niveau des clignotants arrière mais il faut d’abord définir un lieu de montage car elles peuvent monter jusqu’à 100°C et ont donc besoin d’une bonne ventilation.

A savoir : il est interdit d’enfermer complètement les résistances et de les monter sur un support plastique directement.

Une fois tous les éléments raccordés, (ne pas oublier le câble de masse de la batterie), il est temps de passer au test, sans oublier de vérifier la température des résistances.