Gilet airbag : tout savoir sur ce nouvel équipement de sécurité

Gilet airbag moto Hi airbag Connect
Qu’est ce qu’un gilet airbag ?

Le gilet airbag commence à se faire une place de choix parmi les équipements de sécurité. L’airbag peut également être directement intégré à une veste, pour une plus grande praticité. À l’instar des airbags de voiture, celui-ci n’est pas une protection miracle, mais il permet de minimiser considérablement les effets de l’impact en cas de chute ou d’accident. Il se gonfle très près du corps pour maintenir le tronc dans une posture droite, pendant que l’énergie du choc est dissipée sur la surface du gilet.

Airbag moto : comment bien le choisir ?

Il existe 3 types de gilets airbag : filaire, radiocommandé et autonome. Ils présentent tous différents avantages et inconvénients qu’il convient de connaître pour faire le bon choix.

L’airbag filaire

Comme son nom l’indique, l’airbag filaire est connecté à une partie de la moto (généralement la boucle de cadre sur le devant de la selle). Le moindre choc provoquant un arrachement de la connexion du fil à l’airbag suffit à déclencher le gonflage de l’airbag grâce à une cartouche de gaz.

Avantages

– Il s’agit d’un procédé mécanique, donc pas de risque de non détection de la chute, cependant le câble doit être suffisamment tendu pour assurer un déclenchement
– Connexion rapide et simple
– Généralement il faut une force supérieure à 30kg avant de déclencher l’airbag, ce qui permet d’éviter les gonflages intempestifs lors du passage à la pompe à essence par exemple.

Inconvénients

– La longueur du fil peut être un gros avantage si elle est courte (temps de détection beaucoup plus rapide), mais elle peut gêner certains pilotes, notamment les adeptes du trail et de la conduite sur les repose-pieds
– La connexion filaire peut déplaire aux motards distraits qui auraient tendance à régulièrement oublier de retirer le fil
– Le délenchement est plus lent qu’un système géré électroniquement

L’airbag radiocommandé

Ce type d’airbag se rapproche du système présent dans les voitures. Il s’agit d’un ou plusieurs boîtiers munis de capteurs qui détectent le choc et envoient le signal pour déclencher le gonflage, le tout de façon radiocommandée.

Avantages

– Pas de fil donc aucune gêne dans le pilotage
– Temps de détection et de gonflage inférieur à 0,8ms

Inconvénients

– La pose se fait généralement par un technicien spécialisé
– Nécessité de vérifier régulièrement le bon fonctionnement des capteurs (qui fonctionnent souvent à piles)
– Le gilet ne peut être utilisé que sur la moto sur laquelle les capteurs ont été installés, donc ce n’est peut être pas la meilleure solution pour les amoureux de la moto qui ont plusieurs machines

L’airbag autonome

Les airbags autonomes fonctionnent sans fil et sans capteur. Tout le système est intégré au gilet. Il est constitué d’un accéléromètre et d’un gyroscope qui permettent de détecter les accélérations et mouvements anormaux dus à une chute ou un accident. Aujourd’hui, c’est le Hi Airbag Connect qui se distingue sur le marché.

Avantages

– Aucune contrainte pouvant impacter le confort du pilote
– Peut s’utiliser sur plusieurs véhicules
– Temps de détection équivalent au système radiocommandé dans la majorité des cas

Inconvénients

– Nécessité de recharger le système (on constate généralement une autonomie entre 25 et 50h)

assurance motoQuels avantages vis à vis de mon assurance moto ?

Même si les assurances ont un rôle important à jouer pour encourager le port du gilet airbag à moto ou scooter. Pour l’heure elles n’ont pas encore instauré de bonus réellement intéressant. Certaines compagnies peuvent seulement rembourser jusqu’à 20 % du prix d’achat (et de pose) en cas de détérioration. Il y a encore quelques progrès à faire là dessus, mais la démocratisation de ce type d’équipement ne devrait qu’encourager les tractations.

Enregistrer